mar
10
2011

par Paul
data-center-400px

J’ai décidé de migrer ma Dedibox V1 (plus connus sous le nom de Sylvie) vers une Dedibox SC (qui répond au nom de Luc)

J’en ai profité pour changer l’architecture des services. Au lieu d’avoir un serveur qui sert :

  • MySQL
  • MongoDB
  • Les différents site web
  • La partie developpement


Le serveur utilise la virtualisation avec Proxmox
Je sais pas comment ça se passe chez les autres hébergeurs, mais chez Online.net mais j’ai eu juste à choisir « proxmox » comme distribution, et après via l’interface web j’ai pu créer / administrer toutes les VM.

Avec proxmox, on peut créer 2 types de machines virtuelles:

KVM
Qui sont des VM complètement virtuelle. On peut installer un autre OS (comme Windows, BSD, etc …)

KVM est un fork de QEMU. Les développeurs des deux projets essayent de ne pas trop diverger et le code source des deux projets est fréquemment resynchronisé3. La principale modification apportée est le support du module kvm. Lorsqu’on parle de KVM, on parle généralement de l’ensemble : la version modifiée de QEMU et le module kvm.
QEMU est capable, grâce à son module KQEMU (« K » pour ‘Kernel’, noyau en anglais), d’exécuter du code machine directement sur le processeur hôte4 afin d’accélérer l’émulation.

OpenVZ
Qui peuvent être comparer à des bacs à sable, elles utilisent le même noyau que l’hôte mais ont leur propre espace de données.

En comparaison aux machines virtuelles telles que VMware et aux techniques de paravirtualisation telles que Xen, OpenVZ offre moins de flexibilité dans le choix du système d’exploitation : le système d’exploitation invité et hôte doivent être de type Linux (bien que les distributions de Linux peuvent être différentes dans des VEs différents).

Un tutorial en video : ici
A la différence, que je n’utilise pas VPN et j’écris mes règles iptables à la main ;)

Maintenant il y a 5 machines virtuelles :

  • ReverseProxy : qui fait le dispatch HTTP entre les différentes VM proposant les services web
  • Hosting : qui héberge différents site-web
  • SQL : serveur MySQL
  • Mongo : serveur Mongo
  • WWW: qui héberge ce blog ainsi que le chat
  • dev : le serveur de tests

mai
20
2004

par Paul

Voila notre Travail d’Étude et de Recherche (TER) étant fini j’ai décidé de le mettre à disposition de tout le monde :
Rapport-openMosix

Ce document est distribué sous licence GNU FDL.
Il traite des clusters en général et des mécanismes utilisés mais aussi de l’expérimentation d’openMOSIX.

Pour les expérimentations nous avons utilisé des distributions live CD de linux.
Cluster Knoppix
Quantian

extrait

objectifs:
Ce TER présentera les différents types d’applications pouvant bénéficier du clustering et les différentes solutions existantes.
Nous nous intéresserons plus particulièrement au cluster de PC openMOSIX : après une étude détaillée, nous présenterons nos expérimentations et leurs résultats.

Définition
Un cluster est un agrégat homogène ou hétérogène de micro-ordinateurs localement reliés par un réseau informatique qui travaillent ensemble comme un ordinateur parallèle.
Les clusters sont également appelés « ferme ». Chaque ordinateur composant un cluster est appelé «noeud ».

Enjoy.